Only in French! for now...

Eric Fiorin, Français, né en 1963 en Lorraine .

 

Enfance choyée... éducation peu laxiste... parents divorcés... Jeunesse chaotique... renvoyé des écoles... mauvaises fréquentations...quelques petits ennuis...18 ans: éjecté de la maison paternelle... d'autres petits ennuis...

 

19 ans: Service militaire dans l'artillerie  à Draguignan dans le Var où j'ai la chance de passer mes permis de conduire PL & VL...
 
20 ans: chauffeur-livreur  à Beausoleil de  bidons de peintures sur les chantiers de Monaco et des Alpes-maritimes...

 

21 ans:  je rencontre à Menton où j'habitais, un vieux peintre-décorateur  parisien  en villégiature, Jean D. qui, ayant apprécié mes dessins  d'amateur, en tout innocence affichés dans l'éphémère petite boutique de souvenirs de ma mère,  me fit découvrir la peinture...avec un petit p (c'est-à-dire plutôt de la "barbouille")!
Ce faisant, il me fit découvrir de nouvelles perspectives de "métier" et cela réorienta et changea ma vie définitivement, car dans mon milieu, l'Art, avec un grand ou un petit a, on ne connaissait pas!
Je ne serais donc jamais devenu peintre sans ce petit concours de circonstances...
 
Avec la promesse de repeindre son appartement gratuitement -main-d'oeuvre et matériel! ce monsieur Jean me loua, quelques mois plus tard (le temps de démissionner, de vendre ma vieille R16 et de rendre mon studio)  un minuscule taudis -son débarras-  dans la Capitale, tout près de l'avenue d'Italie, rue du Moulin de la Pointe dans le 13ème arrondissement... C'était la première fois que je venais à Paris...

Et mon père qui, avec raison, m'avait viré de sa maison à Fameck, m'accorda malgré tout une petite pension mensuelle de 1000 francs (150 €) qui m'aida énormément à survivre... Le loyer de mon taudis s'élevant tout de même à 500 francs de l'époque! 
 
Monsieur Jean me fit aussi découvrir le Musée du Louvre où je fus fort marqué par le "Serment des Horaces" de J.L David et par le reste de son oeuvre... David fut mon premier maître! Ingres ensuite...
 
1984: Inscription  à l'Académie de la Grande-Chaumière à Montparnasse en dessin d'après modèle vivant pendant 1 an.

 

1985: Accepté aux Ateliers du soir de la Ville de Paris (bd du Montparnasse principalement) en dessin, peinture, modelage, perspective pendant 5 ans.

 

1986: Reçu à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris

en dessin, peinture, sculpture, anatomie sur 5 ans aussi.

 

91: fin des "études": formation académique et vision classique, 
mais, assez instruit en Histoire de l'Art, je prend conscience qu'on ne peut plus peindre de façon figurative-naturaliste-réaliste-imitative car d'importantes "révolutions" artistiques ont eu lieu qui ont bouleversé à jamais mon domaine: la Peinture! 

 

Heureusement, j'habite désormais dans le 18ème arrondissement chez ma soeur Christine qui est venue me rejoindre (embauchée comme coiffeuse chez J.L. David de la rue de Rennes) qui m'a donc sorti de mon taudis du 13ème; sinon je n'aurais jamais eu les moyens continuer d'habiter Paris pour étudier et approfondir ma recherche... et finalement me trouver plus tard, bien plus tard!

 

Donc, adieu Velazquez! Adieu Rembrandt! Adieu Vermeer! Rubens! Titien! Raphaël! Adieu Poussin, David, Ingres et Delacroix! Et les autres!  J'aurais voulu marcher dans vos pas mais, je découvre à mon tour, que la Photographie a tout chamboulé: la figuration traditionnelle n'a plus cours... seule la création originale, subjective et authentique vaut! Les peintres ne peuvent plus se contenter d'un talent d'imitateur de la nature plus ou moins idéalisée... 
C'est un fait! Il faut être grand ou rien!

 

Je cherche alors ma voie chez les Modernes à partir d'E. Manet qui renonça à la représentation classique de la peinture fondée sur une mise en scène perspective de sujets littéraires, religieux, mythologiques, pour une représentation fondée uniquement sur la peinture; les tableaux se présentent désormais au spectateur de sorte que chaque portion de la surface regarde le spectateur en face: ce face à face peinture/spectateur, c'est la naissance de la Modernité! Dont le manifeste est "Olympia" (1863) qui nous scrute dans les yeux et devant laquelle on a tant rit... jusqu' à en offusquer le chat noir!
Et j'arrive à Picasso, avec sa capacité à transformer radicalement la nature à partir des acquis du Cubisme: mise en pièces des apparences, dislocation de la forme et sa reconfiguration par facettes intégrées au décor: étalement et rabattement des plans; formes géométriques simplifiées; contenu du thème du tableau secondaire par rapport à sa recréation formelle; enfin, symbolique & figuration enfantines, c'est-à-dire fraîcheur de la vision décantée des modèles anciens et des apprentissages magistraux.

Mais le seul Picasso qui m'intéresse vraiment est celui des 12 dernières années de sa vie... je prétends reprendre le flambeau depuis là!

 

Finalement, ma soeur finit par me "quitter" pour se marier et faire 2 enfants... Parfait! mais pour moi, bonjour les galères  peu propices à la quiétude requise pour s'épanouir artistiquement!

Je travaille ici et là pour subsister, principalement dans le restaurant de l'avenue Félix Faure de mon autre soeur Katy (qui a fini par nous rejoindre aussi)...

 

Soudain, en 2000 mon père hélas décède: j'ai 37 ans, j'hérite d'un tiers de la valeur de sa maison en Moselle et je peux m'installer seul dans le 15ème arrondissement... mais toujours aucune oeuvre digne de ce nom à l'horizon... de piètres essais figuratifs dans la veine d'un Van Gogh qui ne serait jamais sorti de l'hôpital!
Là, j'ai bien failli renoncer complètement à l'art pour de l'artisanat (statuettes religieuse, de fantaisi
e ou de pin-up...) 

Bref, le temps passe et les loyers sont chers à Paris, surtout sans rentrée d'argent régulière et mon pécule s'amenuise jusqu'à s'épuiser complètement...
 
2003, je retourne chez Christine dans les Yvelines où, enfermé dans un minuscule cabanon de jardin et forcé de me concentrer sur mon début de nouveau style, j'apprend mon nouveau métier de grand artiste... pas à pas... un effacement après l'autre... un recommencement après l'autre... m'administrant une critique et un jugement d'airain!
Mais toujours pas d'ouverture en vue; nouvel abandon pour peindre artisanalement sur des meubles récupérés et restaurés... sans succès!

 

2005, cette fois c'est ma mère qui me sauve à nouveau du ruisseau et qui me récupère pour emménager à Chartres: vue sur la Cathédrale à l'horizon mais le nez sur la voie ferrée avec un bruit insupportable et des tremblements de plancher incessants nuit et jour! Vive le train mais pour les riverains, aïe aïe aïe!
  
Grâce à elle, et à sa pension de retraite! je ne crains plus le lendemain et je puis enfin me concentrer réellement et totalement sur mon art à temps plein!  

A plein temps, ou presque car je fais régulièrement du déménagement et de la livraison de meubles avec mon beau-frère pour pouvoir acheter mon matériel de peinture et informatique...
Mon dos s'en souvient encore!

 

Donc, ce fut pour moi  bien long de "trouver mon style" comme on dit; mes premières peintures achevées -et signées- datent de 2012! 
Car je ne voulais pas d'oeuvre de "jeunesse" ni de période intermédiaire, fut-elle bleue ou rose (ça tombait bien, je n'étais déjà plus jeune), mais de l'Exceptionnel...ou rien! 
C'est le risque! L'art part de rien pour faire quelque chose d'esthétique  -ce qui ne veut pas forcément dire beau- émanant de la nécessité intérieure de l'artiste. 
Or, le sens esthétique n'est pas nécessairement lié à l'illusion figurative... au contraire même! Le tableau moderne et un système de signes plastiques autonomes avec libre maniement des formes comprises comme des re-productions non imitatives; de pures créations artistiques, pas complètement en rupture avec la tradition, mais non soumises à la convention figurative comprise comme miroir de la réalité... nous disposons de toutes sortes les appareils photos & vidéo pour ça!
La Re-forme devient le contenu de l'oeuvre pour finir en contemplation pure. 

 

2010, avec ma mère nous déménageons dans une maison de lotissement à la Guerche-de-Bretagne où je suis encore... tandis qu'elle est actuellement soignée pour un cancer... et qu'elle s'accroche pour moi! Mais surtout grâce aux médecins et aux infirmières!
 

Cette fois je ne travaille plus du tout à quoi que ce soit d'autre qu'à mon art! Enfin! Et ça marche! Je ne peux plus m'arrêter, mon imagination travaille à plein, mon inspiration est incessante et je sais enfin ce que j'ai à faire!

J'ai puisé force et courage pour persévérer malgré le temps passé dans le néant artistique chez Picasso, le plus grand peintre du XX° siècle...  Que j'ai pris à la fois comme modèle, boussole et, d'une certaine façon, comme "adversaire"!  

Je fais remarquer que je ne parle pas d'art conceptuel car cela ne m'intéresse absolument pas! Je me moque de Duchamp comme il se moquait de l'Art... Rivaliser avec Picasso était pour lui  inatteignable! Aussi, après ces petites plaisanteries ready-made, est-il retourné aux échecs...

 

Depuis 2014/15, progressivement, je "montre" virtuellement mes peintures sur Internet mais hélas ce réseautage en ligne nécessite un temps et une énergie excessifs, hélas soustraits à mon travail en atelier. Il en est certes ainsi pour tous les autres artistes...
 J'ai bien fait  quelques expériences sur des galeries 
en ligne suite à plusieurs sollicitations, mais sans aucun profit...

Aussi, faute de promotion, je  n'ai encore jamais rien vendu -excepté à la famille et pour quasi rien- malgré une  exposition personnelle de 42 toiles à la médiathèque de ma ville durant un mois en automne 2016...  ( l'affiche ci-contre)

 

 

 

 

 

J'ai aujourd'hui 56 ans... toujours précaire et encore célibataire... Mais, doté d'une bonne constitution physique, je poursuis mon aventure artistique confiant en mes capacités et en mon art qui n'en finit pas de m'étonner! 

Voilà pour le moment ma petite bio écrite sans façon mais assez exhaustive...

 Photos of me (1963-2020) 

  If this interests you, please click on the pictures  to enlarge them...

20191106_134356.jpg
20191106_134453.jpg
img108.jpg
022.jpg
025.jpg
wixw.jpg
DSCN6535.JPG
DSCN6536.JPG
20120522_054408 (2).jpg
20120415_014952.jpg
20120117_024100 (2).jpg
20120524_015131(0).jpg
20120524_014535.jpg
20120524_011228.jpg
20120524_012323.jpg
20120524_012954.jpg
20120524_002043(1).jpg
20120524_005151.jpg
20120524_012848.jpg
20120524_012004 (2).jpg
20120524_011548.jpg
eric fiorin
Fbook1301(0).jpg
2012655 Wix (2) Art majeur a.jpg
Gmail prof & fbook 2 & Tweet 2 & wix.jpg
20120521_050006 (2).jpg
20120521_043826.jpg
20190902_162229.jpg
20190902_163032.jpg
20191227_174318.jpg
20191227_174442(0).jpg
20191227_174500(0).jpg
20191227_174323.jpg
20191228_170757.jpg
20191228_170332.jpg
20191228_163920.jpg
20191228_163836.jpg
20191228_165153(0).jpg
20191228_164221.jpg
20191228_164723.jpg

2020 

    selfportrait, pastel, 2016.